La Saturn en 2015 par Nonosto

La Saturn en 2015

Chères amies, chers amis du forum

Le sujet du jour ma Saturn, console Reine de notre site consacré au jeux vidéo préféré, et plus particulièrement au Rhea .

[*]Trouver une Saturn compatible avec le Rhea.

Attention: seul les console équipé d’une nappe de bloc optique à 20 conducteurs sont compatible pour l’instant. De plus lors de votre commande n’oubliez pas d’indiquer la zone de votre console.

Je ne le répéterais jamais assez, pour les machines antérieur à la septième générations (à l’exception de la PS2 et de la XBOX…), toujours préférer une version japonaise NTSC/J dans l’achat de votre console, cela évite dans le cas de la Saturn les problème de switch 50/60 HZ et écran tronqué en mode cinémascope.

A noter que les Saturn blanches, à l’exception des tout premiers modèles, à cause des modifications de la CM, ont de très gros problèmes avec une dizaine de jeu. En effet ces jeux souffrent de saccade et de ralentissement généralisé, comme une émulation sur une machine insuffisamment puissante. C’est le cas des 3 Sega Ages (After Burner II, OutRun et Space Harrier…) ou Metal Slug. Cependant les version PAL de ces jeux fonctionne parfaitement via le ST KEY, par exemple SEGA AGES Vol 1 PAL.

Les modèles japonnais qui disposent de 20 conducteurs pour le bloc optique sont les HST-3200, avec le numéro sur la boite HST-0001, les toutes premières HST-0002 et les premières V-Saturn RG-JX1.

Vous pouvez les reconnaitre extérieurement sans vérifier le numéro série à l’aide des boites: toute les long box classique et V-Saturn RG-JX1 (exclure les 1,000,000th Campaign Box dans les deux cas) sont compatible ce sont des HST-0001, cependant pour les HST-0002, ce sont des short box, se seras du cas par cas et il faudra vérifié via le numéro de série. Je me suis servis des infos de ce site pour décoder les numéros de série de mes Saturn.

Conclusion à part les HST-0001 et les toutes premières HST-0002 (ante premiers trimestre 1995), les autres Saturn ne sont pas compatibles.

Pour la petite histoire j’ai longtemps cru que les premières Saturn étaient les consoles blanches avec boutons et led rondes, elles me semblaient moins bien finis, j’étais bien naïf car j’ai compris plus-tard que souvent les révisions avaient pour but de faire baisser les couts, en faisant baisser la qualité de la finition par exemple. Mon ignorance était du au fait que je n’avais côtoyer que des modèles noires PAL avant l’achat de ma première Saturn.

[*] Mes Saturns

[*] Ma première Saturn

Un mot sur ma première Saturn, blanche de type HST-3220. Je l’avais acheté en 1998 à République (pour les non parisien à l’époque c’était le quartier des JV à Paname), avec Daytona USA, Xmen VS Street Fighter, Sega Ages vol 1 PAL et une cartouche ST KEY. La claque, avec mon frere on a vécu quelques une des meilleures heures vidéo-ludiques de notre vie durant les 6 mois suivant avec des jeux comme Marvel vs Street Fighter, Capcom collection vol 5, Die Hard Arcade, Virtual On ou Street Fighter Zero 3.

Je l’ai vendu à la suite de l’installation d’un freebios en 2012, en effet je ne connaissais pas l’Action Pro Replay (un vrai trésor quand on sait s’en servir). Le Bios installer booter sur le logo V Saturn, et sa ma saoulé, de plus elle faisait partie des Saturn problématique comme indiqué supra. Je l’ai dès lors vendu avec son transfo 110/220 V, un cable RGB générique, une manette SEGA et Sega Rally NTSC/J first print, pour 120 ou 130 euros de mémoire, ce qui m’a permis d’acheter ma Saturn actuelle.

Elle me manque un peu, avec du recul je n’aurais jamais du mettre le freebios et acheter un Actio Pro Replay….

Pareil selon le numéro de série elle a été fabriqué en 1996, la CM est de type A (la dixième révision), fabriqué aux Philippines par la société SY/P, avec une alimentation 100V 50/60Hz 12W.

null
null
null

[*] Ma Seconde Saturn

Il s’agit de la première génération de Saturn le fameux HST 3200 à double LED NTSC/J. Après analyse du numéro de série il s’agit d’une console fabriqué en 1994, équipé de la toute première carte mère (Type 0) et d’une alimentation AC 100V 50/60Hz 15W. C’est un modèle fabriqué au Japon par la société K-1 DENSHI. Je l’ai acheté sur ebay il y a un an pour 120 euros.

Bien-sur l’incontournable adaptateur secteur 110/220 V et un câble true RGB homemade de chez RAX.

null
null
null
null

Vous noterez la version du BIOS 1.00. Il y a une faute de typographie sur le second écran, en effet « UNDERLICENSE » est en seul mot, erreur corrigé sur les Saturn suivante équipé du BIOS 1.00, en réalité il s’agirait peut être du BIOS 0.9….

[*] L’émulation Saturn, ou pourquoi je n’ai plus de Saturn

Grand fan de Sega et de la Saturn, l’achat à l’époque était motivé par les portage arcade tout bonnement ahurissant: Capcom, Cave dans une moindre mesure SNK…et bien évidement les portage Sega classique ou de la borne d’arcade ST-V.

Daytona USA (un pis-allé pour l’époque mais qu’est ce qu’il m’a fait revé…), Sega Rally 95 (60 FPS pour la version PAL, simplement sublime pour l’époque…), Die Hard Arcade et Radiant Silvergun (ST-V)… et bien sur les portage des différents Street fighters, l’arcade à la maison. A noté que la meilleure version de Street Fighters Zero 3 est sur Saturn, à mon sens mieux que la version arcade. Idem pour les jeux Sega Ages ont produit les meilleures version de grands hits comme Space Harrier, Outrun ou After burner…en 60FPS.

Cependant les exclusivité de la Saturn ont été au fil du temps porté sur d’autre machines: Nights, beaucoup de jeu model 2 (Daytona USA sur Xbox 360 en HD, Sega Rally 95 ou Virtual On sur PS2…) ou ST-V (notamment la série des SEGA AGES 2500 sur PS2 avec une version de Die Hard Arcade, ou Panzer Dragon ou on a le choix entre une versions Arcade ou PS2 amélioré…), ce qui réduit fortement l’intérêt pour le hardware Saturn.

Ces portages effectué sur des support beaucoup plus puissant nous avons eu droit à des émulations parfaites des version arcade, rendant obsolètes les versions Saturn, notamment les jeux issues du Model 2.

En ce qui me concerne seuls une vingtaine de jeu m’intéresse: les portage cité plus haut considéré comme les plus beau sur Saturn, ou Radiant Silvergun (malgré une version qui bénéficie de la HD et de la puissance du processeur de la XBOX 360 pour supprimer les ralentissement, la version Saturn sur un écran widescreen semble moins ecrassé sur Saturn que sur XBOX360), ou la nostalgie (Daytona USA…) sont parfaitement émulé sur PC. J’écrirais un tuto complet sur le sujet.

[*] Rhea Optical Drive Emulator

[*] Présentation

Notre ami polonais Deunan Knute, précurseur avec MNEMO sur les ODE Dreamcast (à venir la présentation de mon USB GD-ROM de ce dernier), à mis en vente un ODE pour SEGA Saturn. Vendu sous la forme d’un joli PCB noir livrer avec une nappe de bloc optique à 20 conducteurs plus courte que celle d’origine et des petits pieds en plastique à clipser pour stabilisation, très bien finis qui respire la solidité, à installer à la place du lecteur de CD-ROM. A l’aide d’une SD card, il vous permet de jouer à tous vos jeux. Il est compatible avec les cartouches de rom et de ram, et rend votre console region free.

null

Attention: seul les console équipé d’une nappe de bloc optique à 20 conducteurs sont compatible pour l’instant. De plus lors de votre commande n’oubliez pas d’indiquer la zone de votre console. Pour plus de précision voir la section supra.

Les types de format compatibles:

[*] CDI,
[*] CCD+IMG+SUB,
[*] MDS+MDF,
[*] ISO (sauf pour les jeux sans piste audio supplémentaire et autres homebrew).

A noté que les image .cue/.bin ne sont pas compatibles.

Par expérience, préféré les .cdi, voir le tuto infra pour transformé vos images .cue/.bin en .cdi.

[*] Installation

Je vous livre ici une traduction du site, agrémenter d’info personnel.

[*] à l’aide tournevis Phillips PH#2, enlever les 5 vis au dos de la console,

null

[*] retourner la console en maintenant le tout en un seul bloc car il y a un risque que le lecteur de CD-ROM tombe, puis retirer délicatement le top

null

[*] déconnecter délicatement les câbles du CD-ROM, retirer le bloc optique

null

Jusqu’à présent j’ai repris les photos de Deunan, à partir de là on bascule sur ma Saturn.

[*] puis insérer votre Rhéa à la place du lecteur, utiliser les deux pied à clipser sur le Rhéa afin de le stabiliser sur la plaque de métal laisser libre. Voici ce que cela donne sur ma Saturn.

J’ai entouré en rouge les clipses des pieds pour maintenir le Rhéa. Afin de conserver pour pièce détaché celui livré par Deunan, j’ai réutilisé la nappe de bloc optique à 20 conducteurs d’origine,cependant j’ai du la plier légèrement car un peu longue.

null

Après installation, voila ce que cela donne:

null
null

[*] Préparation de la SD card et création des images .cdi

A noter que pour mes tests j’ai utilisé une SD Card de mauvaise qualité, à terme mon Rhéa sera équipé d’un SD Card de classe 10 à 90mb/s de 32 GB.

[*] Création d’images compatibles

Comme indiqué supra, les images au format .cdi sont à utiliser en priorité. Cela tombe bien car on vas utiliser un logiciel que nous connaissons bien: Discjuggler.

On aura aussi besoin d’un monteur d’image virtuelle, j’utilise daemon tools.

Enfin, deux cas possibles soit vous souhaitez dumper votre jeu à partir du CD-ROM original, ou alors vous avez déjà à disposition une image au format .cue/.bin. Nous verrons les deux possibilités.

[*] Dump de jeux originaux vers une image .cdi.

Après avoir mis votre disque dans le lecteur, démarrer Discjuggler, puis File/New, un menu apparait, sélectionner « Create disc images », puis « OK ». Vous tombez sur l’écran infra:

null

[*] Source: sélectionner votre lecteur physique,
[*] Destination: le folder ou va atterrir votre image .cdi,
[*] Advanced: ticker les paramètres suivant:

null

[*] Start: lancer le dump compter 5 minutes.

[*] Transformation d’une image .cue/.cdi vers un .cdi.

[*] clique droit sur le .cue de votre image, puis ouvrir avec Deamon Tools Lite,
[*] Source: sélectionner votre lecteur virtuel.

null

Reprendre la procédure supra à 2. Destination.

[*] Préparation de la SD card

Il semblerait que le Rhéa soit compatible avec de nombreux modèles de SD Card. Je ne peux pas vous certifier avec exactitude lesquelles, mais les grosses capacités sont supporté (128 G) sachant que déjà avec une SD Card de 32 G vous disposez déjà de pas mal de place. Par contre, il est préférable de disposer de carte de bonne qualités, c-à-d de classe 10 avec une vitesse minimal de 45 mb/seconde.

[*] formater votre SD Card en Fat 32,
[*] chaque image devra être dans des fichiers séparés, même les jeux sur plusieurs CD,
[*] le nom du fichier devra être composé d’un chiffre composé d’au moins deux nombres : 2 chiffres de 01 à 99 si vous installer 100 jeux, 3 chiffres jusqu’à 999 si 1000 jeux, 4 chiffres jusqu’à 9999 etc….

null

[*] assurez vous que les noms de jeu ont la bonne extension.

null

[*] Utilisation

[*] Lancement d’un jeu

Si votre carte SD est installé, la console démarre par défaut sur le jeu placé dans le folder 01, sinon vous tombez sur le menu classique de votre Saturn, puis introduire votre carte. Elle seras détecté par votre console comme un disque.

null

Pour sortir du jeu cliquer une fois sur l’interrupteur, et vous revenez sur le menu, et si vous lancer le CD-Rom vous lancerez le jeu dans le folder 02.

null

A noter que si vous appuyez sur le bouton pendant le boot de la console, elle démarrera sur le jeu auquel le nombre de clique correspond (4 clique, la console boot sur le cinquième jeu).

[*] Navigation dans la SD card

Malheureusement, comme pour son GDEMU, Deunan n’a pas implémenté de GUI qui permettent de sélectionner les jeux, donc la navigation dans la SD Card se fait manuellement via le petit interrupteur placé à coté de votre carte (voir supra). Le choix se fait donc de manière séquentielle, par ordre croissant selon le numéro attribuer à chacun des folders, ce qui peut être ennuyeux quand vous disposez d’une centaine de jeux, car par défaut la console bootera sur le premier de la liste.

Cependant pas de panique, car de la même manière que pour le GD Emu, un GUI est en cours de préparation, il n’est pour l’instant seulement au stade de prototype mais il ne devrait pas trop tarder.

null

A partir, du menu pour passer d’un jeu à un autre, cliquer sur l’interrupteur. Quand vous cliquer sur l’interrupteur, la Saturn entend le protocole suivant :

null

[*] on part du jeu dans le folder 01, il s’agit d’un jeu avec 19 pistes dont la durée total de la piste audio est de 27’19 »
[*] on clique sur le bouton, la console croit que le lecteur est ouvert
[*] elle vérifie le format du disque
[*] on est dans le folder 02, la console croit que nous avons mis un nouveaux CD-ROM, le nombre de pistes et la durée de la piste audio ont changé, vous êtes passé au jeu suivant, il vous suffit de le lancer.
Cette opération est fait en quelques centième de seconde, c’est à peine visible. Si on part du second jeu et que l’ont souhaites démarrer le dix-septième, il faudra cliquer 15 fois.
NB: la fonction reset depuis le controller (A+B+C+ start) est disponible.

[*] Let’s play

[*] Les performances

Les jeux sont 100% identiques vs leurs versions CD-Rom, et je n’ai pas noté de gain de significatif sur les temps de chargements. Il me semble légèrement plus court, sachant que de base la Saturn est rapide.

[*] La compatibilité avec les jeux Saturn

Il est annoncè 100% compatibilité, et je n’ai à ce jour rencontrer aucun problème, avec une trentaine de jeux testé. Je n’ai pas testé des jeux multi-disc, mais compte tenu du fait que le Rhéa simule l’ouverture du lecteur, il n’y a aucune raison que cela ne marche pas (sachant que pas mal de jeu multi disc sur Saturn nécessite une sauvegarde avant de changer contrairement sur PSX).

null

null

null

null

null

null

[*] La compatibilité avec les accessoires

Comme le prouve les capture infra, le Rhéa supporte pleinement toutes les sortes de controller proposé sur Saturn (Mission Stick, analogique, stick arcade….). Je présume que cela est identique pour les light guns…

null

Non testé carte MPEG (à suivre)

[*] La compatibilité avec les cartouches
Voici les cartouches de ma collection:

null

[*] Les cartouches ROM

Aucun problème pour The King Of Fighters ’95, et j’ai entendu parler d’aucune incompatibilité, pour les autres jeux qui nécessite une cartouche de ROM. L’utilisation du Rhéa est identique à celle d’un CD-Rom classique.

null

[*] Les cartouches RAM officielles

Idem que dans la sous-section supra, test effectué essentiellement avec les jeux Capcom (XMEN vs Street Fighter, Marvel vs Street Fighter, Street Fighter Zero 3, Dugeons and Dragons…).

null

[*] Action Pro Replay

J’ai été très déçu, en effet la compatibilité est très mauvaises, selon les cartouches, vous pouvez avoir de la chance et tomber sur une cartouches qui vous fait passer les jeux qui nécessite une RAM, ou alors une qui vous feras passer quelques jeux Capcom mais aucun jeux SNK…c’est aléatoire. Conclusion, le Rhéa transforme votre APR en memory card de luxe. J’ai testé 3 cartouches avec des résultats différent à chaque fois, et mes recherches sur Internet ont confirmé mes résultats.

[*] Bonus track: Saturn et écran LCD

L’utilisation des consoles old generation, avec des résolutions de 240p, est problématiques avec nos HDTV, cependant la Saturn est un peu à part. En effet elle dispose, pour certain jeu de résolution supérieur, et même de jeu à 60 FPS. Ce qui adouci le choc. Après vous devez disposer d’une TV qui fait le boulot en terme d’upscale, ce qui tombe bien je dispose d’un modele génial pour les games (HD ou non…) et de plus sans lag (mesuré à > 16 ms, ce qui revient à moins d’un frame càd = 0) …en progressive scan. J’utilise de plus un câble péritel homemade de chez Rax et un péritel to componment.

null

Dès lors en paramétrant le mode Game de ma HDTV, je dispose d’une image vraiment top et je profite pleinement des capacité d’upscale de mon HDTV par le passage au componment. Cependant cela à un cout en terme de lag, car la faible résolution est détecté en 480i, or l’entrelacé génère un lag d’environ 32 ms, vs le progressive qui est proche de zéro.

Sur les RPG cela n’ aucune incidence, sur les jeux baston, plateforme…le lag n’est pas suffisant pour etre genant il reste imperceptible.
Pour les shoot them up, je suis plus nuancé: bizarrement les maniac shoot comme Dodonpachi je n’ai pas ressentit de gène, la maniabilité est exceptionnelle et le vaisseau répond au doigt et à l’oeil. Par contre sur Radiant Silvergun, j’ai eu l’impression d’avoir perdu un ou deux crédits à cause d’une mauvaise réponse du au lag, comme quoi le radiant jet est plus lourd a manié que le Donpachi spaceship. Je compte édité ce paragraphe.

Voici quelques photos prisent avec mon téléphone portable, en 4/3 et en 16/9, sa donne vachement bien je trouve.

null
null
null
null
null
null

Merci

Auteur: Nonosto

3 Responses to “La Saturn en 2015 par Nonosto

  • Vraiment super article. la lecture centré ne facilite pas la lecture. Mais comme le fond est de qualité, on reste jusqu’au bout.
    Merci

  • Salut Nonosto,

    Merci pour ce tuto complet, je peux maintenant transformer mes images Saturn en fichier cdi, cependant le bouton du menu en haut à gauche ne se transforme pas en « Star Application », alors que l’image semble valide (je peux écouter les pistes audio de #2 à #x).

    As-tu rencontré ce problème et aurais-tu une idée de ce que je dois faire pour pouvoir lancer les jeux ?

    Je te remercie.
    Ryo Saeba

  • Im very pleased with your work.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *