Micro Cabin et les RPG japonais sur 3DO (par Teepo)

1 Commençons par le commencement.

 

micro

 

La console de jeu 3DO Interactive Multiplayer est une console sortie en 93 aux états unis, 94 au Japon et en Europe. Cas unique de standard de jeu vidéo ce format rencontrera un succès d’estime plombé littéralement par son prix exorbitant.

 

C’est en tout cas l’une des rares console occidentale à avoir connu un petit succès au Japon.

 

Certains développeurs avaient choisi de supporter la 3DO, c’était le cas du développeur japonais Micro Cabin.

 

 

2 Micro Cabin, Micro Cabin, Micro Cabin… Connais pas…

 

 

 

Ce développeur japonais a développé de nombreux jeux durant les années 80/90. Cette petite société a produit de nombreux titres sur MSX. Elle s’est focalisé en outre sur le développement de jeux PC japonais (X68000).

 

Le point d’orgue de la production Micro Cabin sur PC Engine est sans aucun doute la série de RPG Xak. La société est sans doute au sommet de son art.( vous pouvez vous essayer notamment au troisième volet traduit en anglais)

 

 

En 1992 Micro Cabin sort The tower of Cabin sur MSX et NEC PC9801. Quézaco ? C’est tout simplement un Segaga avant l’heure !

 

En 1993 le petit développeur se lance sur 3DO !

 

 

 

3 Three, Three, Three Di Oh ! Three di oh !

 

 

 

La firme sort plusieurs titres sur 3DO :Life stage, Puppet tale, Princess maker 2, ainsi que Power kingdom (alias guardian war) petit tactical RPG sympatoche, sans grande prétention mais qui bénéficie d’une localisation anglaise.

 

 

Suite à la chute de la 3DO, la société se tournera vers la pc fx, la Playstation et la Saturn. Peut être d’ailleurs que certains d’entre vous connaisse le sympathique RPG Mystaria sur Saturn (Ryglor Saga au Japon). Cette série bénéficiera d’une suite (bien meilleure semble t il ) Ryglor saga 2.

 

 

Mais Micro Cabin n’a jamais réussit a véritablement percer… La société change de nom en 2002 pour devenir Neuron Image et continue encore aujourd’hui a développer des outils Windows.

 

 

 

4 Lucienne !!! LUCIENNNNEEEE !!!!

 

 

 

Je vous ai dit qu’il y avait eu un RPG 3DO traduit en anglais(guardian War), en vérité il y en a eu un deuxième, bien plus travaillé et ambitieux, son nom ?

 

Sword and sorcery (jap) / Lucienne’s quest.

 

 

 

 

 

 

RPG à l’histoire très classique ( le grand méchant veut invoquer un dragon et régner sur le monde…) Lucienne’s quest est un RPG très attachant qui ne boxe pas parmi les poids lourds du genre mais qui apporte beaucoup de plaisir grâce à sa simplicité et son appel au voyage.

 

 

La réalisation du titre est minimaliste mais ne manque pas de charme. A noter les quelques effets visuels de bonnes factures ainsi que sa bande son plutôt réussie qui permet au joueur de plonger au cœur de cet univers.

 

Les combats se déroulent au tour par tour MAIS vous pouvez déplacer votre personnage dans une zone de combat. Ainsi il est possible de placer son personnage en première ou seconde ligne ou encore derrière un élément de décor. Cela apporte au jeu une petite dimension T-RPG au jeu.

 

 

En terme d’innovation notons aussi un cycle jour/nuit. Les monstres sont différents en fonction de ce cycle et l’un des perso peut se transformer en loup garou la nuit venue ! La téléportation est elle aussi bien utile tout comme la possibilité de se reposer sur la carte du monde autant de fois que nécessaire.
Enfin la possibilité de moduler la puissance de ses sorts et aussi vraiment une bonne trouvaille.

 

 

 

5 Bon tu conclus ? J’ai pas que ça à foutre moi !!!

 

 

 

Lucienne’s quest n’est pas un grand RPG mais il reste pour moi un vrai coup de cœur. C’est un jeu modeste bourré de charme qui gagne à être joué.
Le scénario s’étoffe au fur et à mesure des quelques dizaines heures de jeu. On s’attache aux personnages et on parcours cette aventure avec grand plaisir.

 

 

 

PS : En 96 le jeu est sortie au Japon sur Saturn mais est passé complétement inaperçu.

 

Source Pixn’love 05.

 

 

Article rédigé par mon ami CarlBarks et que je relaye ici (Teepo) ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *